Nuo Guo. Au nom de la mère