50ème édition du Festival international du film alpin des Diablerets

Le Festival du film alpin des Diablerets, en collaboration avec Payot Libraire, attribue son 3ème « Grand Prix du livre de montagne ».

Le FIFAD, essentiellement consacré à la valorisation des films documentaires, confirme sa volonté de mettre également en valeur l’écrit sous toutes ses formes en remettant son 3ème « Grand prix du livre de montagne » choisi par un jury composé de 6 membres et présidé par Simon Matthey-Doret, journaliste et présentateur de l’émission « Altitude » de la RTS. Cette année l’écrit et le dessin sont à l’honneur, le jury attribuant le prix à la bande-dessinée:

« Ailefroide » écrit et scénarisé par Olivier Bocquet et Jean-Marc Rochette

Qu’est-ce qu’un bon livre de montagne ? Sa trame doit-elle répondre à certains critères précis, tout comme son style ou encore son iconographie ? Et si au fond il n’y avait pas de règle, à part celle de la force du récit ? C’est le point de vue adopté par les six membres du jury du Grand Prix du Livre du FIFAD, qui ont récompensé à la quasi-unanimité une bande dessinée, dont ils ont souligné la qualité égale entre le dessin et le scénario. « Ailefroide » est un ouvrage de près de 300 pages, autobiographique et vertigineux, racontant la naissance d’une passion dévorante pour la haute montagne dans les années septante. Son auteur, le grenoblois Jean-Marc Rochette, est tout sauf un inconnu dans le monde du neuvième art, lui qui fut à l’origine des séries « Edmond le Cochon » et surtout du « Transperçeneige », une BD de science-fiction post-apocalyptique, adaptée au cinéma en 2013. Nulle trace d’apocalypse dans « Ailefroide » mais une histoire de découverte de soi à travers l’alpinisme, et à la fin, de renoncement. Une histoire d’abîme et de mise en abyme. La face nord d’Ailefroide, un sommet de près de 4000 mètres d’altitude situé en Oisans, ne sera jamais gravie par Rochette, qui en nourrissait pourtant l’ambition dans ses jeunes années. La faute à un terrible accident, une pierre tombée sur son visage lors d’une autre ascension, qui lui arrachera la mâchoire et lui brisera le moral. Fini le rêve de devenir guide de haute-montagne, place à l’éclosion de son autre talent, le dessin, dont il fera son métier. « Ailefroide », conçue alors qu’il avait déjà atteint la soixantaine, est un moyen pour Rochette de boucler sa boucle et de rendre hommage à ces cimes et rochers, qui lui ont permis d’être ce qu’il est aujourd’hui.

La remise de prix, dont l’entrée est libre, aura lieu le mercredi 14 août à 18h30 à la Maison des Congrès des Diablerets en présence de Jean-Marc Rochette. Elle se déroulera à la suite de la projection des films de 17h.

« Ailefroide. Altitude 3 954 »

Scénario : Jean-Marc Rochette, Olivier Bocquet

Dessin : Jean-Marc Rochette

Casterman, 2018

Contact presse : Camille Briffod / pressefifad@gmail.com

FIFAD : du 10 au 17 août 2019, www.fifad.ch